#BibsAlfortville : Sieste musicale en ligne 3

  • Date : 30.03.2020 au 12.05.2020
  •  
  • Ville : Alfortville Lieu : Médiathèque Simone Veil
  •  
Une sélection de musiques pour vous détendre

Pour vous détendre et vous évader, les médiathécaires d'Alfortville vous proposent des compilations à écouter le temps d'une sieste chez vous... NO STRESS et bonne écoute !

 

 

 

 

 

 

1. Lucas Santtana  :  Meu  primeiro  amor  (O  Céu  é  Velho  Hà  Muito  Tempo -2019)  

 Lucas Santtana est l’héritier turbulent des tropicalistes, mouvement majeur de la musique brésilienne initié par Gal Costa, Gilberto Gil, Maria Bethania, Caetano Veloso & Tom Zé dans les années 50 en réaction à la dictature militaire. Avec l’envoûtante mélodie de "Meu Primeiro Amor", l’artiste nous raconte les frontières sociales et amoureuses, transportant Romeo et Juliette à Sao Paulo, en duo avec la jeune Duda Beat.  
 
2. Michael Kiwanuka  : Solid Ground (Kiwanuka - 2019) 
 
Auteur-compositeur britannique, Michael Kiwanuka trouve ses influences auprès de Bill Withers et Otis Redding. Adepte d’une folk-soul chaleureuse et mélodique, son dernier opus propose quelques morceaux rythmés et entêtants mais aussi des mélodies plus calmes accompagnées de guitares, de piano et de chœurs envoutants. 
 
 
3. Max Richter  : Spring 1 (Recomposed by Max Richter : Vivaldi, The Four Seasons - 2012) 
 
Max Richter est un compositeur de musique classique et électronique reconnu pour ses nombreuses musiques de films ou de séries (Valse avec Bachir, Ad Astra, The Leftlovers). Il a également collaboré par le passé en 1996 avec le groupe électro « The Future Sound Of London ». En 2012, sous le label Deutsche Grammophon, il se lance dans une réinterprétation des « Quatre Saisons » de Vivaldi qui aura un réel succès public. 
 
 
4. Jon Hopkins : Feel First Life (Singularity - 2018)  
 
Cet artiste prolifique et protéiforme de par ses diverses collaborations (Brian Eno, Coldplay), revient avec un album solo à la fois lumineux, doux, syncopé et déstabilisant.  Il faut véritablement se plonger entièrement dans son univers pour apprécier les nuances et variations progressives harmonieuses parfois heurtées par un nécessaire chaos. 
 
 
5. Al Sunny  : How Does It Feel (Planets - 2019)  
 
Talent émergeant de la nouvelle scène musicale soul française, accompagné de sa guitare, Al Sunny construit une musique teintée de pop, folk et soul tout en étant encré dans le mouvement Westcoast des années 60 - 70. Il livre ici son deuxième album. 
 
 
6. Clara Luciani  : Qu’est-ce que t’es beau (Sainte-Victoire Deluxe Edition  - 2019)  
 
Chanteuse engagée et féministe, Clara Luciani propose ici un duo avec Philippe Katerine et reprend le titre « Qu’est-ce que t’es belle » de Marc Lavoine et Catherine Ringer sur la version Deluxe de son album « Sainte-Victoire ». 
 
 
7. Nils Frahm  : A Walking Embrace (All Encore - 2019) 
 
Nils Frahm est un compositeur allemand de musique minimaliste, un mélange d’électro-ambient et de musique classique. Ce pianiste ne cesse d’expérimenter et d’explorer des univers musicaux singuliers, d’une grande liberté. Avec « All Encore », il poursuit ses recherches musicales dans son studio personnalisé (implanté dans l’ancien centre radiophonique de la RDA) et propose un album en écho à « All Melody », l’album ayant reçu un très bon accueil critique et public. 
 
 
8. Tan Dun  : The Eternal Vow (Tigre et Dragon - 2000) 
 
Compositeur de musique contemporaine, Tan Dun officie sur plusieurs bandes originales comme Tigre et Dragon ou Hero. Sa signature musicale mélange les influences orientales et occidentales pour un résultat à la fois épique et lyrique. Ce chef d’orchestre se démarque de fort belle manière des compositeurs hollywoodiens par une utilisation subtile des instruments traditionnels chinois.  
 
 
9. Jonathan Jeremiah  : Yes In a Heartbeat (Good Day - 2018) 
 
Pour son quatrième album, Jonathan Jeremiah pose sa voix sur des mélodies aux arrangements très travaillés. Il en sort album folk-soul d’une belle homogénéité qui sonne « à l’ancienne », et dont la qualité ne diminue pas d’un titre à l’autre. 
 
  
10. Mammal Hands :  Being Here  (Shadow Work - 2018)  
 
Mammal Hands est un trio de jazz avec piano, saxophone et batteries. Les morceaux qui composent leur troisième album proposent un univers planant tinté de sonorités africaines ou indiennes. Les boucles répétitives ne sont pas sans rappeler les envolées hypnotiques de Gogo Penguin, autre groupe de jazz britannique. 
 
 
11. Para One : Finale (La Naissance des Pieuvres - 2007) 
 
Para One est un DJ français touche à tout. Il fait ses débuts dans le rap, notamment auprès de TTC, puis il bifurque vers la musique électronique et la musique de films. Il compose ainsi toutes les bandes originales pour les films de Céline Sciamma, dans lesquels il insuffle toute l’insouciance portée par ces récits, notamment dans son premier long métrage « La Naissance des Pieuvres ». 
 

 

 

Lieu : Chez vous, dans votre salon, sur votre canapé et si vous avez de la chance, dans votre jardin
Âge : tout public
 

 

 

No votes yet